La VMC consiste à minimiser, dans le bâtiment, les déperditions d’énergie tout en garantissant un niveau d’humidité et une qualité de l’air sanitaire qui correspondent aux besoins en oxygène de l’homme.